Les mystères de l’hébergement Web – Partie 1

Dans ce billet, j’ai décidé d’aborder un sujet qui est probablement très complexe pour beaucoup de gens qui ne sont pas des professionnels du Web : l’hébergement de sites Web. Même si les concepts de base de l’hébergement Web sont faciles à comprendre, il peut être difficile de démêler les multiples options offertes par les différents hébergeurs et de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins.

Dans cette première partie d’une série de 2 articles, je vais décrire les grandes lignes des différents services généralement offerts par les hébergeurs ainsi que les deux principaux types de plans d’hébergement. Vous aurez donc une idée plus claire des concepts et options spécifiques que j’aborderai dans la partie 2 et qui vous aiderons à comparer les offres des différents hébergeurs de façon réaliste.

Qu’est-ce que l’hébergement Web ?

À la base, un hébergeur est une entreprise qui possède et gère le serveur où résident les différentes pages et fichiers qui font partie de votre site Web. Lorsqu’un utilisateur entre l’adresse de votre site dans son fureteur Web, le serveur de votre hébergeur lui envoie les fichiers requis pour qu’il voie la page correctement. De plus, si vous avez des adresse de courriels qui contiennent votre nom de domaine (info@votrecompagnie.com par exemple), le serveur de courriel qui envoie et reçoit ces courriels réside aussi chez votre hébergeur et non chez votre fournisseur de services Internet de base (Vidéotron, Sympatico, etc.) comme pour vos adresses personnelles. Finalement, si le contenu de votre site provient en tout ou en partie d’une base de données, votre hébergeur gère aussi ces serveurs de base de données (MySQL, SQL Server ou Oracle par exemple) et peut être responsable d’en faire des sauvegardes quotidiennes.

Il y a plusieurs critères qui déterminent la qualité des services d’un hébergeur. La qualité de ces services va à son tour affecter la performance de votre site Internet. L’hébergement Web est un marché très compétitif de nos jours et, comme pour bien des choses, vous en aurez probablement pour votre argent. Ne faites pas l’erreur de ne comparer les différentes offres que par leurs coûts. Ceci pourrait nuire à votre organisation ou, à tout le moins, à la perception qu’ont les gens de votre organisation à travers votre présence Internet.

Si votre site est lent ou est souvent indisponible, vos visiteurs vont s’en rendre compte et vont s’en plaindre ou bien simplement aller chez un compétiteur. La lenteur d’un site peut être causée par bien des facteurs incluant un serveur Web surchargé ou bien un serveur de base de données lent ou inefficace. Ce dernier problème peut causer des erreurs inhabituelles ou des pertes de données. Enfin, un serveur de courriel surchargé peut compromettre une des principaux outils qu’ont les organisations pour communiquer avec leurs clients ou fournisseurs.

Au-delà des considérations techniques, le différenciateur le plus important entre un bon et un mauvais hébergeur est la qualité de son de support technique. Est-ce que des techniciens sont disponibles au téléphone 24 heures sur 24 pour répondre à vos questions ou intervenir rapidement en cas de problème technique ? Si non, est que vous pouvez obtenir des réponses rapidement lorsque vous les contactez par courriel en dehors des heures de couverture téléphonique ? Ces techniciens sont-ils compétents et capables de vous parler dans un langage que vous comprendrez ?

Toutes ces considérations sont primordiales lorsqu’on vous choisissez de confier votre site Web à un hébergeur car votre présence Internet est une partie importante de votre image de marque et la qualité de leurs services peut avoir un impact sérieux sur la perception de cette image de marque en ligne.

Les 2 principaux types d’hébergement Web

Avant de commencer à regarder les différentes composantes d’un plan d’hébergement typique dans la 2e partie de cet article, je dois faire la distinction entre les 2 types principaux de services d’hébergement soit l’hébergement sur serveur partagé et l’hébergement sur serveur dédié.

Hébergement sur serveur partagé

L’hébergement sur serveur partagé est le type le plus couramment utilisé. Il est beaucoup moins dispendieux que l’hébergement sur serveur dédié et il est plus facile de changer de fournisseur si le service de celui avec qui vous faites affaire présentement se dégrade pour quelques raisons que se soit. Croyez-moi, le niveau de service et de support d’un hébergeur peut changer pour le pire avec le temps et cela pourrait vous forcer à regarder ailleurs.

Comme son nom l’indique, le désavantage principal des plans d’hébergement partagés se trouve dans le fait que votre site Web partages les ressources de l’ordinateur serveur sur lequel il se trouve avec plusieurs autres sites. Les fournisseurs de service d’hébergement doivent balancer le nombre de sites qu’ils installent sur une machine donnée avec les frais qu’ils facturent à leurs clients et leurs coût fixes d’opération dans le but de faire un profit et en minimisant les impacts sur la performance de chaque site. Vous pourrez donc facilement comprendre que, lorsque les prix d’un hébergeur sont très bas, votre site partagera les ressources matérielles limitées du serveur où il se trouve avec plus de sites d’autres clients et que ceci pourrait bien affecter la performance de votre site pour vos visiteurs.

Si votre site est plutôt simple et n’utilise pas de technologie de programmation serveur et ne dépends pas d’une base de données, les désavantages de l’hébergement partagé chez un hébergeur à rabais pourraient ne pas avoir de conséquences négatives majeures. Mais si votre site est plus complexe et/ou dépends d’une base de données et/ou reçois beaucoup de visiteurs et bien les conséquences de ce partage de ressources pourraient être beaucoup plus marquées. Il deviendra alors très important de ne pas baser votre choix uniquement sur l’option la moins chère. Avec l’hébergement comme avec le reste, nous en avons souvent pour notre argent…

L’autre désavantage possible de l’hébergement partagé se trouve au niveau des restrictions techniques que certains fournisseurs placent sur les fonctionnalités plus avancées des technologies de programmation qu’ils supportent comme ColdFusion, ASP ou PHP et dont dépendent maintenant beaucoup de sites dynamiques. Ces restrictions peuvent varier beaucoup d’un fournisseur à l’autre mais sont moins courantes qu’elles ne l’ont déjà été. Elles peuvent inclure des choses comme la prévention de l’accès au disque dur du serveur en écriture pour des raisons de « sécurité ». La plupart des bons hébergeurs n’ont pas ce genre de limitations car ils ont des systèmes en place pour contrôler et isoler chaque site afin qu’ils ne se nuisent pas l’un l’autre.

Hébergement sur serveur dédié

L’hébergement sur serveur dédié se compare au fait d’être propriétaire de votre propre maison plutôt que d’être seulement locataire. C’est une option plus coûteuse que l’hébergement partagé mais l’avantage principal est que vous « possédez » un ordinateur serveur et que vous n’en partagez pas les ressources matérielles avec d’autres clients de votre fournisseur. Ça implique, entre autres choses, que l’envoi et la réception des courriels sera plus rapide et que votre site ne sera pas affecté si un autre site a des problèmes à cause de code bogué et que celui-ci fait « planter » le serveur. Croyez-moi, ces choses-là arrivent de temps à autres…

D’un autre côté, vous serez probablement responsable de l’achat de licences pour tout logiciel spécifique qui n’est pas gratuit et dont votre site dépend pour fonctionner. Ces logiciels sont généralement inclus dans les plans d’hébergement partagé et peuvent inclure des systèmes de base de données comme Microsoft SQL Server ou des intergiciels (middleware) tels que ColdFusion, JSP ou autres. Les licences de ces applications peuvent être dispendieuses et vous devrez considérez vos besoins réels avec soin.

Finalement, l’entretien que l’hébergeur effectuera sur un serveur dédié varie beaucoup entre fournisseurs et ces services feront varier les coûts à leur tour. Certains hébergeurs placent même l’entière responsabilité de la création de sauvegardes du site ou des bases de données sur vos épaules par exemple. Plusieurs fournisseurs facturent aussi des taux horaire élevés pour tout travail « spécial » comme l’installation ou la mise à jour de logiciels non inclus dans le plan de base et pour lequel vous dépendez d’eux car vous n’avez pas accès à l’ordinateur serveur physiquement.

Donc, à moins que vous n’ayez un site qui reçoit beaucoup de trafic ou que vous ayez des besoins technologiques très particuliers qui sont difficiles à satisfaire dans un environnement partagé, votre meilleure option sera probablement l’hébergement sur serveur partagé. Si vous choisissez l’hébergement dédié, prenez votre temps et magasinez soigneusement votre fournisseur car le niveau de service ainsi et les fonctionnalités incluses dans chaque plan varient énormément d’un fournisseur à l’autre.

Partie 2 : Comparaison entre les plans d’hébergement

Dans la deuxième partie de ce billet, je vous expliquerai plus en détail les fonctionnalités les plus importantes et les plus courantes qui sont présentes dans les plans d’hébergement typiques. Armés de ces connaissances, vous pourrez comparer adéquatement les différentes offres des nombreux fournisseurs de services d’hébergement Web et choisir une option qui convient réellement à vos besoins. À la prochaine et merci beaucoup de votre attention !

2 réflexions au sujet de “Les mystères de l’hébergement Web – Partie 1”

Laisser un commentaire

REJOIGNEZ L’EXTRA-ORDINAIRE
VIVEZ L’EXPÉRIENCE ZONE W3
Slider
Share This