Hébergement et enregistrement de noms de domaines : à garder séparés

Voici un autre court article traitant de l’hébergement de sites Web et des services qui y sont reliés. J’ai décidé de l’écrire et de le publier à la suite de plusieurs incidents dans les derniers mois où nous avons eu à aider des clients à reprendre le contrôle sur leurs noms de domaines. Ces démarches ont été rendues nécessaires parce que ces clients avaient utilisé le même fournisseur pour leur service d’hébergement et d’enregistrement de leur nom de domaine et que ces hébergeurs avaient enregistré les noms de domaines à leur propre nom plutôt qu’au nom de nos clients.

Il peut être tentant d’utiliser un seul fournisseur pour ces 2 services que ce soit pour sauver des coûts ou essayer se rendre la vie plus simple. Mais les inconvénients potentiels d’une telle pratique sont significatifs comme les situations décrites en introductions le démontrent. En effet, les hébergeurs utilisent généralement des registraires de nom de domaines « en vrac » pour offrir ce service à leurs clients à moindre coût. Mais ceci peut sérieusement compliquer l’administration de votre nom de domaine même dans les meilleures circonstances.

Au mieux, l’hébergeur offrira une interface graphique pour modifier les données liées au nom de domaine dans le panneau d’administration du site du client, mais c’est rare. Il est plus courant de devoir ouvrir un ticket de support avec l’hébergeur pour pouvoir effectuer ces modifications. Dans les deux cas, tout se passera probablement bien si le domaine est vraiment enregistré à votre nom. Mais ce n’est pas toujours le cas et voilà où le bât blesse…

Dans les pires des cas (et j’en ai vu plusieurs dans la dernière année), l’hébergeur enregistre le nom de domaine de son client à son propre nom avec ses propres coordonnées de contact pour toutes sortes de raisons. Au mieux, il le fait par ignorance en pensant simplifier la vie du client ou pour simplifier la sienne ce qui est plus courant… Au pire, il le fait pour « forcer » le client à continuer à faire affaire avec lui, car le client n’a aucun contrôle sur le nom de domaine et ne peut facilement le transférer chez un autre hébergeur si les services du premier se dégradent ou la relation client-fournisseur tourne au vinaigre. Les deux situations se produisent plus souvent que vous pouvez l’imaginer.

Peu importe la raison, je considère personnellement cette pratique comme absolument contraire à l’étique. En bref… ça ne devrait jamais se faire, sous aucun prétexte. Je suis rarement aussi tranché dans mes opinions, mais j’ai aidé trop de clients à  se débarrasser d’hébergeurs douteux dans les derniers mois avec toutes les complications qu’implique le fait que le domaine était au nom de l’hébergeur plutôt qu’au nom de nos clients.

Comment garder le plein contrôle de vos noms de domaines

Pour avoir le plein contrôle de votre nom de domaine, il doit être enregistré à votre nom. C’est-à-dire que le détenteur du domaine (« registrant » en anglais) devrait toujours être vous-même ou un mandataire de votre entreprise. Même chose pour le contact administratif lié au domaine. Ces contacts ne devraient en aucune circonstance être mis au nom de l’hébergeur du site ou de toute autre tierce partie.

Les noms de domaines n’ont pas le poids légal d’une raison sociale, mais vous pouvez facilement comprendre qu’ils ont une importance cruciale pour l’image d’une organisation ou d’un individu sur le Web.  La raison principale pour laquelle ce contrôle est si important est que votre nom de domaine vous suivra partout, toujours. Vos besoins en hébergement par contre vont probablement évoluer ce qui vous amènera peut_être à changer de fournisseur éventuellement. De plus, mon expérience prouve que les services d’un hébergeur peuvent se dégrader significativement du jour au lendemain. Des compagnies ferment ou font faillite. Vous devez absolument avoir la flexibilité de diriger votre nom de domaine vers un nouvel hébergeur rapidement si quelque chose tourne mal avec votre fournisseur actuel et ceci afin que votre site soit toujours disponible pour vos visiteurs ou clients. La disponibilité de votre site fait partie de votre image de marque, ne l’oubliez pas!

Si vous décidez d’utiliser le même fournisseur pour les deux services, assurez-vous que votre nom de domaine soit enregistré à votre nom. L’idéal est d’enregistrer le nom de domaine vous-même avant de magasiner pour un hébergeur. De cette façon, vous pourrez diriger votre domaine chez l’hébergeur choisi et vous pourrez le rediriger ailleurs si les choses tournent mal. Croyez-moi, vous vous simplifierez beaucoup la vie à long terme de cette façon.

Il y a bien sur d’autres considérations telles que les sauvegardes régulières de votre site (ce que je fais pour tous nos clients) pour vous permettre de « déménager » rapidement, mais ces explications seront pour une autre fois…

Cette article présente mon opinion personnelle et vos commentaires ou histoires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

REJOIGNEZ L’EXTRA-ORDINAIRE
VIVEZ L’EXPÉRIENCE ZONE W3
Slider
Share This