5 erreurs à éviter sur votre site Web

Qu’il serve à promouvoir des produits de consommation, des services spécialisés ou du soutient technique, un site Web bien conçu et réalisé est un rouage de plus en plus important dans la stratégie d’affaire d’entreprises et d’organisations de toutes tailles. Que vous soyez une grande entreprise, une PME ou un travailleur autonome, votre site Web deviendra rapidement la vitrine principale à partir de laquelle vos clients potentiels auront accès à votre offre de service. Il ne tient qu’à vous de vous assurer que cette vitrine offre l’image la plus professionnelle possible.

Voici 5 des erreurs les plus courantes rencontrées sur des sites Webs de toute envergure et qui peuvent contribuer à vous faire perdre des visiteurs et donc des clients et de l’argent. Efforcez vous de les d’éviter et vous aurez une longueur d’avance sur beaucoup de vos compétiteurs…

  1. Ne pas prendre le temps de planifier le projet
    L’une des erreurs les plus importantes que vous pouvez faire lors de la création d’un nouveau site Web ou de la refonte d’un site existant est de vouloir aller trop vite et ne pas prendre le temps de bien le planifier. Beaucoup de gens au début d’un projet de conception ou de refonte d’un site Web veulent passer directement à l’étape de création d’une maquette graphique qui est souvent le premier livrable « sexy » fourni par un concepteur Web. Ne faites pas cette erreur…La conception d’une maquette graphique est bien sur une étape importante dans le processus de création d’un site Web, mais elle devrait être basée sur certaines étapes de recherche et de planification préalables si vous voulez qu’elle réponde vraiment aux objectifs du projet. Même les sites Web les plus simples devraient répondre à des objectifs et des besoins spécifiques et il est important de définir ces objectifs au tout début afin de planifier le projet en conséquence et avant de commencer le travail de conception graphique ou de développement. Un manque de planification peut créer plusieurs autres problèmes dont quelques-uns sont décrits plus bas.
  2. Ne pas tenir compte des utilisateurs lors de la conception du site
    Malheureusement, même en cette époque du Web 2.0 (Web social) et de la conception centrée sur l’utilisateur (User Centered Design), c’est encore une erreur que beaucoup de gens font sur leur site Web. Ils y mettent du contenu qui n’est d’aucune utilité pour les visiteurs du site (mission d’entreprise, liste des membres du CA, etc.) et, pire, ils omettent de parler de leurs services en termes de bénéfices pour leurs clients potentiels. Les gens ne veulent pas savoir ce que vous faites, ils veulent savoir comment vous pouvez les aider. Il s’agit d’une nuance importante qui doit être reflétée dans le ton et le langage de vos contenus textuels et dans la conception visuelle et fonctionnelle du site. Encore trop d’entreprises créent ou se font faire des sites qui sont complètement centrés sur leurs processus internes et non sur les besoins réels de leur clientèle. Les gens ne sont pas vraiment intéressés à savoir comment vous faites votre travail et pas du tout à connaître la structure organisationnelle de votre entreprise. Ne mettez pas cette information sur votre site ou, si vous le faites, gardez ces informations pour des pages internes. Elles n’ont absolument pas leur place sur la page d’accueil. Identifiez plutôt des besoins spécifiques ou des problématiques que vos clients rencontrent tous les jours et parlez-leur dans un langage actif décrivant comment vos produits ou services peuvent les aider à surmonter ces problématiques. En bref, ne dites pas « nous sommes la compagnie X gérée par le groupe Y et nous faisons ceci ou cela », mais plutôt « nous pouvons vous aider à résoudre le problème x tout en vous faisant gagner 3 heures par semaine ». Pensez et parlez en termes de bénéfices pour vos clients. Ils sont la raison principale pour laquelle vous mettez un site Web en ligne non?
  3. Parler dans un jargon technique spécialisé
    Ce point constitue en fait une sous-catégorie très spécifique du point 2, mais je crois important de le souligner en particulier car c’est une erreur encore trop courante. Si vous œuvrez dans un domaine très technique et faites affaire avec le grand public, il est très important d’essayer de vulgariser le vocabulaire utilisé pour décrire vos produits et services. Il est pratiquement impossible de complètement éliminer le jargon spécialisé, mais vos textes devraient être compréhensibles pour des néophytes qui s’y connaissent peu ou pas du tout dans votre domaine. Encore une fois, attirez des clients potentiels en décrivant des bénéfices et non à l’aide des descriptions très techniques. C’est encore plus important sur la page d’accueil du site.
  4. Choisir ou créer un concept graphique sur la base de goûts personnels et non sur la base des objectifs du projet
    C’est une autre des erreurs les plus courantes et les plus coûteuses en conception Web (et en conception graphique en général). Beaucoup de gens qui n’ont aucune expérience en conception graphique ne font pas la différence entre le processus de création d’un infographiste et celui d’un artiste. Mais ce sont en fait deux approches complètement différentes.Les décisions de design prises par un concepteur graphique (choix de couleur et de typographie par exemple) se doivent d’être basées sur les objectifs du projet et non sur des critères purement esthétiques ou de préférences personnelles. Malheureusement, c’est souvent sur la base de ces seuls critères qu’un client va juger d’une maquette graphique. Ne commettez pas cette erreur. Si vous avez engagé un concepteur ou une firme professionnelle, ils devraient avoir fait une certaine recherche préalable pour comprendre votre industrie, vos compétiteurs et vos besoins spécifiques (voir le point 1) et c’est sur la base de l’analyse de ces données qu’ils peuvent créer un graphisme qui répond vraiment à vos besoins.Il en tient bien sûr au concepteur de vous présenter son travail correctement en spécifiant clairement les raisons derrière ses choix de design en rapport aux objectifs du projet, mais le client a le devoir d’essayer d’en juger de la façon la plus objective possible et non par des critères purement subjectifs. Que la conjointe du président de la compagnie adore ou déteste une couleur spécifique n’a aucune importance. Si un des objectifs du projet est de créer un visuel chaleureux et vivant par exemple, le bleu est un choix complètement inapproprié pour le graphisme de ce projet comme c’est une couleur froide (que cette couleur soit votre couleur préférée ou non). D’un autre côté, s’il est essentiel que le concept visuel dégage une impression de tradition et de solidité alors le bleu devient un choix absolument valide (vous n’avez qu’à regarder l’image de marque de la plupart des banques). Laissez le concepteur que vous avez engagé faire son travail et, s’il s’agit d’un vrai professionnel, il saura justifier ses décisions de design en rapport aux objectifs d’affaire du projet. C’est à partir des mêmes critères que vous devriez essayer de juger de son travail ou demander des changements si vous les croyez pertinents.
  5. Fautes d’orthographe et pages trop longues
    Le contenu textuel constitue la substance de votre site. C’est la « viande » des moteurs de recherche. À moins que vous n’engagiez un rédacteur professionnel, la création du contenu texte sera de votre responsabilité. Ne faites pas l’erreur de bâcler ce travail trop rapidement ou de sous-évaluer le temps requis pour bien le faire. Créer de bons textes pour votre site Web requiert beaucoup de travail et de soins. Ceci dit, il y a deux erreurs principales qu’il faut absolument éviter de faire lors de la création de contenus textuels pour votre site Web :

    1. Les fautes d’orthographe, de syntaxe, etc.
    2. Les pages trop longues

    Le 1er point est évident même s’il est encore trop courant de voir des textes mal ficelés et au langage approximatif sur des sites Web d’entreprises (petites et grandes). Même si le graphisme du site est très professionnel, des textes bourrés de fautes ou mal écrits donneront une impression d’amateurisme désolant. Si vous ne confiez pas cette tâche à un professionnel, il y a des outils tels Antidote qui peuvent vous aider à produire des textes sans fautes avec un niveau de langage approprié. Il ne composera pas des textes de génie pour vous, mais il vous évitera des bourdes embarrassantes…

    Pour ce qui est de la longueur des pages, c’est un problème encore plus répandu. Beaucoup de propriétaires de sites Web tentent de mettre beaucoup trop de contenu dans leurs sites et en particulier sur la page d’accueil. Vous n’avez pas à tout mettre sur la page d’Acceuil et ce n’est absolument pas l’endroit pour parler de vos services ou de votre organisation dans le menu détail. Utilisez plutôt un style télégraphique et sans fioritures en allant droit au but. Utilisez un langage actif qui parle de problématiques courantes rencontrées par vos clients potentiels et décrivant ce que vos produits peuvent faire pour les aider à les surmonter. Les listes de spécifications de produits ou la description de vos procédés n’ont pas leur place sur la page d’accueil de votre site. Gardez ce type de contenu pour des pages intérieures que les visiteurs consulteront s’ils veulent en apprendre davantage sur vos produits et services.

    Encore une fois, une bonne planification initiale peut vous éviter ce genre de problème au départ du projet quand il est encore temps de faire des ajustements. Il s’agit ici de faire ce qu’on appelle « l’architecture de l’information » ce qui, en termes très simples, consiste à faire l’inventaire de contenus existants, catégoriser ces contenus, créer la structure de navigation du site, déterminer la hiérarchie de l’information qui apparait sur la page d’accueil, etc. C’est un travail important qui doit être fait de façon rigoureuse.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, une bonne planification initiale d’un projet de site Web contribue en grande partie à son succès potentiel. Elle aide aussi à déterminer des objectifs précis sur lesquels la conception et le développement vont être basés et à partir desquels vous pourrez mesurer la performance future du site une fois lançé. Une bonne planification peut aussi vous aider à éviter des erreurs couteuses. Il n’est vraiment pas à votre avantage de vouloir aller trop vite pour essayer de « sauver » du temps et de l’argent. Comme on n’entreprend pas la construction d’un édifice sans avoir des plans détaillés, il en va de même pour un site Web. On peut y aller plus rapidement et simplement pour des petits projets, mais, plus la complexité augmente, plus la planification devient primordiale si on ne veut pas commettre les erreurs décrites ci-dessus et avoir à recommencer le travail en tout ou en partie. Si cela se produit, je vous garantis que les coûts dépasseront de beaucoup ce que vous espériez sauver en sautant quelques étapes…

4 réflexions au sujet de “5 erreurs à éviter sur votre site Web”

Laisser un commentaire

REJOIGNEZ L’EXTRA-ORDINAIRE
VIVEZ L’EXPÉRIENCE ZONE W3
Slider
Share This